images-1

Quatrième de couverture

Décider. Changer. Se réinventer. Agir. Expérimenter. Réussir. Oser. Rêver. Gagner. Découvrir. Exiger. S'engager. Penser. Croire. Grandir. Appartenir. S'éveiller.

Nous avons parfois besoin de retrouver un sens à notre vie, de lui redonner souffle et équilibre.Et si un livre avait le pouvoir de vous faire découvrir un monde nouveau ? Et si, grâce à la magie des mots et d'une histoire, vous commenciez un nouveau chapitre de votre vie ? Aleph est ce livre. Aleph est un voyage qui pourrait bien changer votre existence.

Mon avis 

DECEVANT. La quatrième de couverture était pour le moins alléchante mais la lecture n'est pas à la hauteur de ce qui est annoncé.

J'ai trouvé l'écriture brouillon. On a parfois du mal à percevoir le fil conducteur de ce roman. J'ai lu paragraphe par paragraphe mais j'avais des difficultés à savoir où on en était et à quoi tout cela menait. A rien en ce qui me concerne car l'auteur n'a ouvert en moi aucune réflexion.

Un style douteux que je préfère mettre sur le compte d'une traduction mal faite.

Des personnages auxquels je ne me suis pas du tout attachée voire même que j'ai trouvé antipathique peut être à l'exception de Yao. Les personnages féminins notamment Hilal et l'éditrice sont détestables.

Le thème de départ était intéressant : la réincarnation, les vies antérieures mais je n'ai trouve aucune profondeur et surtout rien n'a raisonné, n'a fait écho en moi. 

Personnellement, j'ai eu du mal à déceler les références au Divin. De plus, la période dont il est fait référence à savoir l'Inquisition et les procès pour sorcellerie c'est vraiment pas ce qui me passionne.

On nous annonce un roman qui va changer notre existence. Pour moi, il n'en ait absolument rien. D'autres romanciers sont bien meilleurs que Paulo Coelho dans ce registre et nous amènent à poser de véritables questions tant sur le plan quotidien que sur le plan spirituel.

Je me suis forcée à le lire en entier pour véritablement me faire mon opinion. Pourtant,  je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire.

Citations :

"Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment mais le train continue. La vie c'est le train, ce n'est pas la gare...."

"Quand nous sommes confrontés à une perte, il n'avance en rien de retrouver ce qui est parti, il vaut mieux mettre à profit le grand espace ouvert et le remplir par du nouveau. Théoriquement, toute perte est pour notre bien ; en pratique c'est le moment où nous mettons en question l'existence de Dieu et nous demandons : est-ce que je mérite ça?"

"Si j'ai un seul conseil à vous donner, ce serait celui-ci : ne vous laissez pas intimider par l'opinion des autres. Seule la médiocrité est infaillible alors prenez des risques et faites ce que vous désirez."